Skip to content

Problèmes de femmes en Asie

avril 18, 2014

L’Inde et la Chine, qui représentent à elles seules plus du tiers de la population mondiale (37 %), partagent en effet une caractéristique pour le moins atypique : un déficit de femmes. Cette anomalie démographique est cependant loin d’attirer l’attention qu’elle mérite, et le premier cri d’alarme, lancé en 1990 par Amartya Sen, économiste indien devenu prix Nobel d’économie en 1998, est demeuré sans écho : « Plus de cent millions de femmes manquent aujourd’hui (1) » dans le monde, l’immense majorité en Chine et en Inde.

portrait-femme

Dans une population donnée, quand hommes et femmes sont traités sur un pied d’égalité et si les femmes n’ont pas une propension à migrer plus forte que celle des hommes, elles sont naturellement majoritaires. Si l’Asie se pliait à cette règle générale en enregistrant une légère prépondérance féminine, elle compterait quelque quatre-vingt-dix millions de femmes supplémentaires, une fois et demie la population de la France.

La Chine, qui, il y a encore trente ans, s’imposait comme l’un des fleurons du communisme mondial, fervent défenseur de l’égalité des sexes, est désormais l’un des pays où les discriminations envers les femmes, sur un plan démographique, sont les plus aiguës. Revers de la libéralisation économique et sociale dans ce pays, les rapports de pouvoir traditionnels, structurellement défavorables aux femmes, resurgissent. L’Inde, grande puissance économique émergente – actuellement au septième rang des puissances industrielles mondiales –, discrimine, elle aussi, ses femmes.

« Mieux vaut être seule que mal accompagnée  » a-t-on l’habitude de dire ! Il faut savoir que le  » Blédarmania  » n’a pas séduit toutes les nymphes Soninkés. Dans cette course au mariage, plusieurs d’entre elles avaient préféré temporiser dans l’expectative du prince charmant. D’ailleurs, certaines filles étaient tellement anti-blédars au point de dissuader plusieurs de leurs copines de convoler en noces avec les « Blédiens ». Elles ont été rattrapées par le passé. Comme le dit l’adage : « La vérité est fille du temps « . Elles sont aujourd’hui les « déçues « du Blébard Boom « . Ont-elles oublié que le temps est ennemi de l’Homme ?

From → Mon Compte

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :